ACSAIE : une plateforme pour reperer l'illettrisme. acticle du Sud ouest

Publié le par Hélène pour Lire en Caravane

Françoise Chouvac photographe , Annie Roques

Françoise Chouvac photographe , Annie Roques

Une plateforme pour repérer l’illettrisme   - Françoise Chouvac

La scolarité est obligatoire jusqu’à 16 ans, mais il n’en reste pas moins vrai que certaines personnes, malgré ces années, n’ont pas acquis une maîtrise suffisante de la lecture pour être totalement autonomes. L’insertion dans la vie professionnelle, les actes de la vie courante, l’apprentissage du code de la route, par exemple, sont des difficultés souvent insurmontables, d’autant plus que l’illettrisme est souvent caché et difficile à formuler, et donc compliqué à repérer.

Anne Roques, directrice de l’Association cantonale de solidarité et d’aide à l’insertion économique (ACSAIE), a présenté la Plateforme diagnostic illettrisme, mise en place par la Région, le Département, la Communauté de communes Latitude Nord Gironde (LNG) et les Clap Cri (Comité de liaison des acteurs de la promotion et centre de ressources contre l’illettrisme). Cette plateforme a été confiée à l’ACSAIE et a pour mission d’accueillir des personnes ayant des difficultés au niveau des savoirs de base, de les évaluer, de les orienter vers un parcours adapté et ensuite de suivre leur parcours.

Repérer puis diagnostiquer

« Il faut commencer par repérer ces personnes puis établir un diagnostic après un entretien et des tests d’évaluation qui déboucheront, avec l’accord de la personne, sur une orientation soit auprès d’un organisme comme le Greta (Groupement des établissements pour la formation continue), soit auprès de bénévoles », explique Annie Roques. Le rôle des repérants est des plus importants car reconnaître que l’on est illettré n’est pas chose aisée : « On dit qu’on a oublié ses lunettes, qu’on n’aime pas écrire, qu’on ne connaît pas sa date de naissance… »

64 personnes accueillies

Lors d’un tour de table, des responsables des Restos du cœur, de La Clef des champs, de Lire en caravane, des bénévoles et des élus de Marsas, Cavignac, Saint-André-de-Cubzac, de Cubnezais, de Pugnac ont pu réaliser à quel point ce douloureux problème méritait d’être pris en compte au niveau de la Haute Gironde. Ainsi en un an, 64 personnes ont été accueillies à la plateforme. 16 ont été orientées vers les organismes de formation, dix vers des bénévoles, une en plan de formation par le biais de son entreprise et six autres n’ont pas souhaité d’orientation après une première évaluation.

« Cette mission correspond bien à la politique de la Région et plus précisément de LNG, pour qui l’insertion sociale et l’équité sont indispensables et indissociables de la bonne marche de notre service public », a conclu Bernard Bournazeau, président du Pays de la Haute Gironde.

Article paru dans le Sud ouest du 27 avril 2017 – Saint Yzan de Soudiac

http://lireencaravane.over-blog.com

www.acsaie-insertion.com/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article