L'AG de Lire en Caravane

Publié le par Hélène pour Lire en Caravane

L'AG  de Lire en Caravane
L'AG  de Lire en Caravane

L’assemblée générale  de Lire en Caravane s’est tenue le 18 avril dernier, en présence de  Mr Jean-Pierre SUBERVILLE, Maire de Saint Laurent d’Arce et Vice-président de la Communauté de communes du Cubzaguais.

J’ai rappelé que  Lire en Caravane avait pour mission d’amener les gens du voyage à la lecture, de mener auprès d’eux une mission d’alphabétisation.  Elle avait aussi un rôle de conseil et de soutien scolaire pour aider les jeunes voyageurs à suivre leurs cours par correspondance CNED.

 

Le saviez vous ?

  • Les cours donnés par Lire en caravane ont eu  lieu dans les terrains familiaux situés à Saint André de Cubzac, Civrac de Blaye, Aubie et Espessas ainsi que dans l’aire d’accueil de St André de Cubzac   mais aussi dans la salle des associations prêtée par la mairie de St Laurent d’Arce  ou dans la salle prêtée  par Johnny Brush (St André de Cubzac).
  • En 2017, les demandes de cours ont augmenté.   Pour cette année, il y a eu 8 apprenants pour un total de 108 heures de cours donnés. Les apprenants sont assidus et reviennent d’année en année pour terminer leur apprentissage. Chaque cours donné nécessite 1 heure de préparation.  Ce qui me fait une base de 216 h de travail. Tous les cours sont « faits sur mesure », ce qui explique surement le succès de Lire en Caravane.
  • Certains apprenants font plus de 20 km pour suivre ses cours.

 

Les apprenants de 2017 :   

  • Antonio, Pitos et Shani ont poursuivi leur apprentissage.
  • La plateforme de luttre contre illettrisme « ACSAIE »  de Saint Yzan de Soudiac m’a adressé, à leur demande,  Amélie, Dolan, Sonye  et Milo.  Surkookée, je ne pourrais prendre Sonye et Milo qu’en janvier 2018, lorsque que certains voyageurs reprendront la route.
  • Jeannot, un ancien élève me recontacte. Habitant hors de notre secteur d’intervention, il accepte de venir dans la salle des associations du village.  Il est suivi de Samuel et de Marc, qui ont quelques bases de lecture.  Tous les 3 font plus de 20 km pour suivre leurs cours.

 

Les rencontres de l’année :

  • L’association est reconnue d’intérêt général par la direction régionale des finances publiques. 
  • SHONG, dessinateur de bédé a créé le logo pour l’association
  • Mise en place de la tombola en faveur de la lutte contre l’illettrisme.
  • Rencontres avec : Mr BOTELLA Fréderic, responsable du Pôle d’insertion de Haute Gironde ; Madame Véronique LAVAUD, du CCAS de Saint André de Cubzac ; Mr COURCHINOUX de l’Adav 33 ; Laurent ROBIN de l’Espace Numérique de Bourg en Gironde ; Catherine CHAUFFOUR  et Annie BESSAGUET, de l’Espace de vie Social «La clef des champs » de Tauriac ; Emmanuelle STEIN, Professeure des écoles pour les enfants du voyage à Saint André de Cubzac.

Les recherches de subvention : Le dossier lié à l’appel à Projet SAPIENS II a été retenu. Un partenariat est mis en place avec  l’EPN de Bourg et avec  l’EVS de Tauriac.

 

Les points délicats :  Je continue d’aborder la question de la scolarisation obligatoire des ados et des petits  mais le sujet reste sensible ….

Je continue de travailler sur les financements à trouver (mécénats, subventions…). Cette année, l’association  a équilibré son budget grâce aux dons de particuliers et à la tombola mise en place.

 

Les points positifs : Je n’ai plus de difficulté à arriver chez les gens du voyage.  Je me fais à leur style de vie.  Je n’ai plus d’absences de dernière minute. Je suis toujours bien reçue dans les caravanes et sur les terrains (cafés/ tisane, invitation au barbecue, aux réunions.  Le bouche à oreille fonctionne beaucoup et le nombre d’apprenants augmente. Les progrès des apprenants sont certains.

 

Objectifs 2018 :

Me rapprocher de CLAP CRI qui est un centre de ressources contre l’illettrisme.

Renforcer le travail de compréhension et d’écriture des apprenants. 

Travailler sur le manque de confiance (en leur lecture) de certains des apprenants et trouver le moyen de les évaluer.

Promouvoir le monde numérique.

Toucher plus de femmes qui sont souvent « écartées ».

Travailler en liaison avec l’école afin que les enfants soient moins en échec.

Encore et toujours équilibrer les comptes de l’association : Mise en place d’une autre tombola ? contacts avec le Lions Club, les fondations ?

Amener « La Yourte à Lire » de la compagnie Duodélire sur un terrain ou une aire d’accueil le temps d’un weekend end.

 

Conclusion

  • L’activité de la saison 2017 est plus que positive. L’association a trouvé sa place dans le secteur local et je prends beaucoup de plaisir à participer à ce travail d’alphabétisation qui est très enrichissant humainement.
  • J’aimerais que les demandes de subventions locales aboutissent un peu. La lutte contre l’illettrisme n’est pas un luxe. Parfois, je ressens plutôt le côté « paria « des gens du voyage » et ça me gêne un peu.
  • Le projet Sapiens va se mettre en route… Cet axe de travail devrait être riche de diversité et va me permettre de travailler avec de nouveaux partenaires, tout en restant proches des gens du voyage.

Publié dans au quotidien

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article