Assemblée générale du 07 juin 2019

Publié le par Hélène pour Lire en Caravane

Assemblée générale du 07 juin 2019

 

LIRE EN CARAVANE

Quelques mots de l’Assemblée Générale de l’association qui s’est tenue le 07 juin 2019.

 

 A - BILAN MORAL 

Lire en Caravane a pour mission de lutter contre l’illettrisme chez les Gens du Voyage du Nord Gironde.  L’association a aussi un rôle de conseil et de soutien scolaire envers les jeunes voyageurs inscrits au CNED, ou déscolarisés.

Depuis 2018, Lire en Caravane anime des ateliers d’initiation aux usages numériques.

Cette année encore, Hélène s’est rendue sur des terrains familiaux de la Communauté de Communes du Grand Cubzaguais, principalement à Saint André de Cubzac, Virsac, Aubie et Espessas et Pugnac ainsi que sur l’aire d’accueil de St André de Cubzac.

 

REMERCIEMENTS ET RAPPORTS AVEC LES PARTENAIRES

Je remercie tous les gens du voyage qui m’accueillent sur leurs terrains, dans leurs caravanes.

Je remercie le Pasteur BRUCH qui a accepté que j’utilise sa salle de réunion pour donner quelques cours.

Je remercie monsieur Jean Luc GLEYZE, Président du département de la Gironde, qui m’a permis de répondre à l’appel d’offres SAPIENS ; l’EVS la Clef des Champs de Tauriac (Catherine DUFFOUR et Annie BESSAGUET), l’Espace Publique Numérique- Cyberbase de Bourg, (Laurent ROBIN), Mr Michel COURCHINOUX de l’ADAV 33, Mesdames SARRAZIN et CHATELIER et Monsieur BOTELLA.

Je remercie L’ACSAIE pour son aide dans le diagnostic de l’illettrisme ainsi que les associations CLAP- CRI pour leurs réunions et conseils.

Je remercie Mr MIEYVILLE, adjoint de Saint André de Cubzac pour sa proposition liée au recyclage des livres de la médiathèque.

Je remercie Mr Philippe CHARBONNEAU, journaliste, pour son article paru dans la presse du 09 avril 2019.

Je remercie Monsieur SUBERVILLE, pour son soutien

Je remercie Philippe BENOIT, Président de l’association qui me soutient dans ma démarche et qui vérifie toute la comptabilité de l’association.

 

 

CHRONOLOGIE DE LA SAISON 2018

 

  1. Le projet SAPIENS – Initiatives Numériques, Culturelles Solidaires et Citoyennes

Lire en Caravane a été Lauréat du projet SAPIENS mis en place par le département, dans le but de promouvoir le développement numérique chez les voyageurs. Un partenariat a été mis en place avec l’Espace Publique Numérique de Bourg et avec l’Espace de Vie Sociale de Tauriac. Le projet débuté fin 2017 s’est prolongé jusqu’au printemps 2019.

L’association s’est dotée d’une tablette supplémentaire, de son clavier.

Durant cette période, il y a eu 59 h d’intervention qui ont intéressé 27 personnes,

En 2018, deux sorties jeunes et familles ont été organisées : d’abord à L’Espace de Vie Sociale de Tauriac, puis au stade Matmut de Bordeaux  pour le match PSG – Girondins. Ça a été une vraie réussite.  Il faut préciser que les jeunes ont entièrement organisé leur sortie (décision de la sortie, plan du stade, achat des billets, location de voiture, plan de tram, visite à l’EVS de Tauriac).

Au cours de ses ateliers, on a travaillé sur :

Travail sur Word, initiation au utilisation du clavier, comment écrire une lettre ;  

Utilisation de la tablette (paramètres, taille du texte, hauteur de voix) ; utilisation de la calculette ; utilisation d’Airdrop et envoi de fichiers ; Découverte de la fonction « parole » pour lire les fichiers reçus ; Travail sur les photos (prise, recadrage, envoi…) ;

Création d’un blog, de site pour le travail ; Création d’adresses mail + utilisation de la boite mail ; Le bon coin (mise en ligne d’annonces). Recherches sur la législation des terrains familiaux, compteurs Edf, scolarisation des enfants 

Recherches Google / Google Earth (météo, jeux de lecture, jeux de calculs, B2I, photos satellites, itinéraires, lecture de plans et repérages divers ;

Demandes administratives : actes de naissance, dossier CAF, cartes grises, assurances ; ANTS…

 

 

  1. La lutte contre l’illettrisme : Durant cette année 2018, les demandes de cours ont augmenté. (de 8 à 11 apprenants)

Les apprenants ont bien progressé.  2 adultes ne devraient ne plus avoir besoin de mes cours, car ils savent lire. Je les encourage à lire TRES régulièrement.

Lisa a compris comment associer les sons. Elle sera plus à l’aise l’an prochain.

Luigie vient de temps en temps. Elle se sert des fiches de lecture de son mari pour travailler seule. (C’est pour cela que je tiens à ce que les fiches soient de qualité, imprimées en couleur et très lisibles).

L’aide aux adolescents. Certains sont inscrits au CNED. D’autres ont quitté l’école sans savoir lire. Les dossiers CNED sont difficiles à remplir. Les cours sont très compliqués et le Dasen donne peu son aval. Je vois beaucoup d’adolescents déscolarisés. Les parents demandent à ce que je les aide.

Le succès que rencontre l’association vient du fait que je me déplace sur les terrains des apprenants et que les cours sont individualisés. Chacun apprend à son rythme. J’utilise le vécu de l’apprenant pour aborder les sons. Les voyageurs m’aident financièrement quand ils le peuvent.

 

3 )        Mon travail : Cela représente 301 heures de travail et  une valorisation du bénévolat qui  atteint 3630 €. Pour l’ensemble de mon travail, j’ai effectué 1704 km.

 

4 )       Les relations extérieures : J’ai participé à  beaucoup de  rencontres avec les partenaires des associations locales : (Responsables Sapiens, EPN Cyberbase de Bourg, EVS La Clef des Champs et Le Temps des Familles, Adav33, Acsaie, Animatrice du Champ de Foire, Yourte à lire, Pole Emploi de Blaye, Clap Cri de Bordeaux, Professeure des Ecoles ULIS...

Par le biais d’Internet, puis par téléphone, je suis entrée en relation avec Monsieur MILO DELAGE, médiateur européen et président du collectif national des associations des citoyens itinérants.

Les subventions pour l’année 2018 : L’association a été lauréate du projet Sapiens  pour promouvoir le numérique auprès des voyageurs.

Mr MIEYVILLE m’a proposé un partenariat avec le pilonnage des livres de la médiathèque de Saint André de Cubzac. Une partie des bénéfices de ce recyclage sera reversé à l’association. C’est encourageant.

 

  1. Les points délicats

Je continue d’aborder avec les voyageurs la question de la scolarisation obligatoire des adolescents et des petits d’autant que celle-ci va être obligatoire dès 3 ans.

Je reste sans solution pour les élèves du primaire quittant le système scolaire dès 12 ans. Beaucoup de dossiers de demande de CNED sont refusés.

Je dois veiller à ce que les femmes ne soient pas écartées des projets (lecture et numérique)

Je dois être très vigilante dans la mise en place des projets.

Coté Sapiens, je n’ai pas réussi à emmener les voyageurs à l’Espace Numérique, Cyber Base de Bourg. Les résistances ont été plus fortes que je ne les avais imaginées.

Lors de la sortie Matmut, 3 jeunes se sont désistés à quelques jours du match, malgré leur grand investissement. En fait, lors de l’élaboration de sorties, les marches arrières sont très fréquentes. (Peur des autres, peur de se mêler à des inconnus, résistance familiale).

 

  1. Les points positifs 

J’aime toujours autant côtoyer ce milieu qui m’accepte de plus en plus (invitation à un mariage, portes ouvertes dans les caravanes de  certains voyageurs, présence à certaines réunions du pasteur.

Les parents me font de plus en plus confiance.

J’ai renforcé le travail de compréhension des textes. Les effets se font sentir, surtout chez les lecteurs qui ne voulaient lire QUE la Bible.

Je fais écrire davantage les apprenants. Les tablettes restent un excellent outil de médiation.

Les progrès des apprenants sont certains. Leur envie d’apprendre est forte.  Les demandes augmentent.

Le projet Sapiens est une réussite totale, même si je n’ai pas pu amener les voyageurs à l’Espace Numérique de Bourg. La sortie familles et jeunes au stade Matmut de Bordeaux a été formidable, très éprouvante dans sa réalisation mais humainement très riche. Le projet Sapiens s’est pérennisé en 2019, avec la poursuite des interventions et une sortie famille au Jumping international de bordeaux.

 

OBJECTIFS 2019

J’espère que 2 apprenants réussiront le test de lecture qui leur permettra d’entrer à l’école biblique, puisque c’était leur but.

Je dois veiller à ce que luigie n’arrête pas ses cours.

Les parents de Cortis ont pris contact avec moi, afin qu’il termine d’apprendre à lire. J’espère qu’ils poursuivront les cours dès leur retour à l’automne prochain.

L’idée de la caravane « école » renait, chez certains parents. Mais qu’en sera-t-il ?  C’est aux voyageurs eux-mêmes de prendre les choses en mains, faute de quoi le projet est voué à l’échec.

Il faut continuer à tisser des liens entre les Gens du voyage et les locaux, tout comme renforcer les liens entre les voyageurs eux-mêmes.

 

Un dossier de subvention lié à la « Fondation de France»  et Vendanges d’idées est en cours d’élaboration.  Savoir Lire et écrire pour mieux cuisiner.  Il s’adresse aux femmes et aux adolescents déscolarisés.

 

Un autre dossier de subvention a été déposé dans le cadre des projets locaux de développement social, avec pour thème : Lire pour chanter et chanter pour lire ; En liaison avec l’école de musique de la communauté de communes, il s’agirait de permettre à quelques adolescents de fréquenter l’école de musique puis de monter une audition publique.

 

Conclusion.

 L’activité de la saison 2018 est plus que positive. Il y a de plus en plus d’apprenants.  Le travail que je fournis est très enrichissant humainement, que ce soit par les ateliers d’initiation à l’usage des tablettes connectées ou par l’alphabétisation.

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article